RÉSEAU ART ACTUEL

Exhibitions and Events

Love Is Love : le mariage pour tous selon Jean Paul Gaultier, exposition du 27 mai au 9 octobre au Musée des beaux-arts de Montréal

May 27, 2017 – October 9, 2017

Montréal (Québec)

Une installation inédite des créations de mariage haute couture (pour tous) du couturier français
En exclusivité au Musée des beaux-arts de Montréal

Au terme de la tournée phénoménale de son exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles, qui a conquis plus 2 millions de visiteurs dans 12 villes à travers le monde (un record pour une exposition de mode), le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente « LOVE IS LOVE » : LE MARIAGE POUR TOUS SELON JEAN PAUL GAULTIER, une installation inédite qui réunit une trentaine de créations nuptiales haute couture du créateur français.
 
Conçue par le MBAM en collaboration avec la Maison Jean Paul Gaultier, cette présentation expose pour la première fois 36 robes et habits de noces réalisés entre 1990 et 2017 par ce couturier humaniste et inclusif. Ces tenues exceptionnelles par l’audace de leurs formes et le raffinement de leur confection témoignent du génie d’un créateur hors-norme et de la virtuosité de ses ateliers. Une mise en scène évoquant un immense gâteau de mariage rassemble des tenues pour tous : couples hétérosexuels, homosexuels, interculturels et interraciaux, pour célébrer l’amour dans la diversité et la paix.
 
L’exposition « LOVE IS LOVE » reflète l’engagement continu de Jean Paul Gaultier et du MBAM dans la promotion de la diversité et dans la lutte contre l’homophobie. Son titre se veut un clin d’œil au discours prononcé le 26 juin 2015 par Barack Obama, alors président des États-Unis, qui annonçait la légalisation du mariage homosexuel dans tous les états américains. Cette présentation souligne également la fin de la tournée internationale de La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles, grande rétrospective consacrée au couturier français. « LOVE IS LOVE » fait à nouveau appel aux créateurs et artisans de cette exposition.
 
« La tournée de l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier m’a permis de montrer mes créations à travers le monde. Cette initiative du MBAM a été ce que j’appelle mon plus grand défilé de mode. Comme la tradition veut que les défilés de haute couture se terminent avec la mariée, et afin de remercier les Québécois de leur enthousiasme pour mon travail, mais également l’équipe créative du MBAM derrière cette tournée record, le bouquet final devait se faire avec mes plus belles robes de mariée, la plupart exposées pour la première fois en exclusivité à Montréal. Love is love, vive les marié(e)s ! » lance le créateur Jean Paul Gaultier.
 
Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, explique : « Ils ou elles se marièrent et eurent beaucoup d’enfants… Pour célébrer le dénouement heureux de cette extraordinaire épopée avec Jean Paul Gaultier, sa Maison et nos équipes – l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles a voyagé plus de cinq années sans interruption autour du monde… un record inégalé dans la mode ! –, nous voulions une installation festive portant le message humaniste, pacifique et inclusif qui nous unit depuis notre rencontre. Pour cette célébration d’un mariage (vraiment) pour tous, j’ai voulu rendre hommage à Barack Obama qui affirmait : ‘’Love is love’’. »
 
« L’exposition souligne également les vingt ans de haute couture de Jean Paul Gaultier. Elle révèle en exclusivité à Montréal trente-six pièces de haute couture et de prêt-à-porter, créations exceptionnelles qui ont bousculé avec humour les stéréotypes et brisé les tabous. Jean Paul Gaultier, défenseur de la diversité, a revendiqué la liberté d’expression et de la différence avec son imagination débridée revisitant la classique robe blanche, bouleversant les codes vestimentaires et les stéréotypes en incarnant une vision inclusive de la société », poursuit Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition.
 
Crédits
L’exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal en collaboration avec la Maison Jean Paul Gaultier. Le commissariat est assuré par Thierry-Maxime Loriot sous la direction de Nathalie Bondil.
 
Une scénographie unique
Présentée dans le Carré d’art contemporain, l’exposition se déploie autour d’un gigantesque gâteau de mariage, pièce montée sur laquelle sont exposés des mannequins féminins et masculins : des couples de tout genre et toute orientation. Le visage de certains d’entre eux est animé grâce à une ingénieuse technique de projection audiovidéo conçue par Denis Marleau et Stéphanie Jasmin de la compagnie montréalaise de théâtre d’avant-garde UBU. Melissa Auf der Maur, Virginie Coossa, Suzie Leblanc, Ève Salvail et Jean Paul Gaultier comptent parmi les personnalités qui ont prêté leur visage et leur voix à ces mannequins fournis par JoliCœur International.
 
Le Néerlandais Jurgen Bey du Studio Makkink & Bey participe également à la mise en scène par une installation constituée de meubles et d’objets entièrement recouverts d’un tissu élastique tels des cocons. Il s’agit d’une nouvelle collaboration du designer avec la Maison Gaultier, qui a auparavant réalisé des installations pour le défilé printemps-été 2004 et pour l’exposition du MBAM, Jean Paul Gaultier, présentée au Grand Palais, à Paris, en 2015.
 
La scénographie est signée par le MBAM, sous la direction de Sandra Gagné, chef de la Production des expositions, en collaboration avec Jean Paul Gaultier.
 
Les créations nuptiales d’un créateur hors-norme
L’apparition de la robe de mariée sur le podium à la fin d’un défilé marque le point final des présentations de haute couture. Depuis ses débuts en 1976 avec sa ligne de prêt-à-porter, celui qu’on surnommait l’« enfant terrible de la mode » n’a cessé d’étonner en présentant des créations nuptiales spectaculaires qui bousculent les conventions.
 
Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition, évoque quelques jalons de son parcours : « Fidèle à son excentricité et à son goût pour les silhouettes spectaculaires, Jean Paul Gaultier présente, en 1987, une collection pour la Maison Pronuptia. Il inclut des robes de mariée dans plusieurs de ses collections de prêt-à-porter : en 1990, le voile de la mariée est attaché à l’ensemble du décor qui tombe à la fin du défilé ; deux ans plus tard, une coiffe créée avec des rouleaux de papier hygiénique se déroule sur le podium tel un voile ; en 2015, faisant suite au débat de 2013 en France sur la question du mariage pour tous, un bustier-traîne garni d’une coiffure pièce montée en bigoudis pour sa collection 61 façons de se dire oui devient le thème de la saison avec des tenues nommées « To be or not to bi », « Jamais avant le mariage » et « La mariée bipolaire ». En 1997, Gaultier choque les rédactrices de mode avec sa robe dos nu au bouquet placé entre les fesses ; l’année suivante, les mariés sont couverts d’un voile pour deux et vêtus de tricots blancs coordonnés ; en 2005, il crée pour sa collection Hommage à l’Afrique un bouclier-voile, tel un masque tribal, recouvert de tulle plissé. En 2013, il rend hommage à David Bowie avec sa collection Ashes to Ashes et la combinaison finale en faille de soie volantée de tulle brodé de cristaux Swarovski.
 
En 1996, pour sa collection L’homme moderne, sa muse Tanel Bedrossiantz porte ce qui est considéré comme le premier vêtement haute couture contemporain pour homme. Dix ans plus tard, croyant fermement en l’égalité des droits, Gaultier présente sa collection Le Mariage Homosexuel avec Tanel refermant de nouveau le spectacle avec son « mari » ; en 2011, la Québécoise Ève Salvail clôt le défilé en mariée « Black Swan », portant une robe corset drapée 3D. La même année, pour sa collection Punk Cancan, la mariée est un homme : le mannequin androgyne Andrej Pejic qui deviendra Andreja trois ans plus tard suite à une opération de réattribution sexuelle. »
 
La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles
Retour sur une exposition-phénomène
Avec « LOVE IS LOVE », le Musée des beaux-arts de Montréal souhaite célébrer son alliance réussie avec le créateur Jean Paul Gaultier, à l’issue de la tournée internationale de l’exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles. Conçue, produite et mise en tournée par le MBAM, en collaboration avec la Maison Gaultier, cette grande rétrospective a connu un destin remarquable. Elle s’est posée dans 12 villes, sur 4 continents, attirant 2 042 600 visiteurs : du jamais vu pour une exposition canadienne et un record pour une exposition sur la mode. Lancée à Montréal en 2011, cette première grande rétrospective consacrée au célèbre couturier français a voyagé à Dallas, San Francisco, Madrid, Rotterdam, Stockholm, New York, Londres, Melbourne, Paris, Munich et jusqu’à Séoul, où elle s’est terminée le 27 mai 2016.
 
Installation poétique et contemporaine, La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles témoignait du message social fort de Jean Paul Gaultier. L’exposition multimédia rassemblait quelque 175 ensembles accessoirisés de haute couture et de prêt-à-porter créés entre 1976 et 2016. Grâce à un accès inédit aux archives du créateur, croquis, costumes de scène, documents audiovisuels et clichés des plus grands photographes de mode illustraient les collaborations artistiques les plus emblématiques de Gaultier avec des cinéastes, danseurs, photographes et stars de la pop.
 
Pour accompagner l’exposition, les éditions scientifiques du MBAM ont conçu trois ouvrages richement illustrés, publiés en français, en anglais et même en allemand selon l’édition. Le premier, La planète mode de Jean-Paul Gaultier, conçu en collaboration avec l’agence graphique montréalaise Paprika, a récolté de multiples récompenses, dont le Grand prix du livre de mode, décerné par les étudiants en master mode et création de l’Université de la Mode de Lyon. Il est en vente à la Boutique-Librairie du Musée (84,95 $).
 
Le MBAM pour la diversité
« LOVE IS LOVE » : LE MARIAGE POUR TOUS SELON JEAN PAUL GAULTIER s’inscrit dans le cadre de l’année de la Paix au MBAM, programme d’activités et d’expositions se poursuivant tout au long de 2017. Cette programmation réaffirme les valeurs humanistes et l’engagement du Musée pour la paix et le vivre-ensemble. Dans une démarche visant à promouvoir la tolérance et l’inclusion, le MBAM s’associe avec la Fondation Émergence, la Fondation Jasmin Roy, le GRIS-Montréal (Groupe de Recherche et d’Intervention Sociale), Arc-en-ciel d’Afrique, Aînés et retraités de la communauté (ARC), la Chambre de commerce LGBT du Québec et Fierté Montréal dans la lutte contre l’intimidation, l’homophobie et la transphobie.
 
Remerciements
L’exposition est présentée grâce au généreux soutien d’Aldo, de JoliCœur International, du Consulat général de France à Québec et de Tourisme Montréal. Le Musée salue l’apport indéfectible d’Air Canada, Bell, La Presse et Montreal Gazette.


Schedule

Tuesday 10am to 5pm
Wednesday 10am to 9pm
Thursday 10am to 5pm
Friday 10am to 5pm
Saturday 10am to 5pm
Sunday 10am to 5pm

Musée des beaux-arts de Montréal

1380, rue Sherbrooke Ouest,
Montréal (Québec) H3G 1J5
Tél. 514-285-2000

http://www.mbam.qc.ca/

Exhibitions and Events

Subscribe to Réseau art Actuel Newsletter

 

© Copyright 2017 Réseau Art Actuel
Produced by Propage